Sclérose en plaques: Bénéfices d'une diète cétogène?

Sclérose en plaques: Bénéfices d’une diète cétogène

Les régimes à la mode sont un sujet sur lequel beaucoup de gens s’opposent en raison de leur nature strictement réglementée et très restrictive.

Malgré cela, de nombreuses personnes ont tout de même opté pour le régime cétogène, un plan de repas riche en graisses et en glucides qui promet de vous donner des résultats étonnants en matière de perte de poids sans compter des favoris comme le bacon, l’avocat et le beurre d’arachide.

Cela semble un peu trop beau pour être vrai sur papier, mais il est en fait assez efficace pour la perte de poids à court terme et peut donner des résultats stupéfiants s’il est pleinement mis en œuvre, bien que les médecins soient partagés sur le fait d’adopter ce type d’alimentation à long terme en raison des niveaux de graisse plus élevés impliqués dans la préparation des repas.

Quoi qu’il en soit, le régime cétogène pourrait présenter un avantage considérable pour les personnes atteintes de sclérose en plaques qu’il convient d’explorer si vous envisagez d’apporter des changements à votre alimentation.

Qu’est-ce qu’une diète cétogène?

En résumé, le régime cétogène est un régime comprenant de très faibles quantités de glucides, des taux modérés de protéines et une grande quantité de lipides. Ce type de régime amène votre corps à un état appelé cétose.

En cas de cétose, votre corps commence à produire des cétones via votre foie et devient très efficace pour brûler les graisses stockées, ce qui vous fait perdre du poids rapidement. Votre corps subira une baisse des taux de sucre dans le sang et d’insuline, ce qui lancera un programme efficace et entraînera une perte de poids saine.

Semblable au régime Atkins, ce régime à faible teneur en glucides fonde la diète autour de 75 % de matières grasses, de 20 % de protéines et de 5 % de glucides, ce qui oblige le corps à brûler rapidement ses réserves de graisse en créant un faux sentiment de pénurie alimentaire. provoquant l’exploitation de la réserve stockée.

Certaines personnes pratiquent des régimes alternatifs, notamment des séances d’entraînement intensif ou des journées de cardio intense, mais en général, la plupart des gens s’en tiennent à peu près à ce ratio ou à un taux de protéine élevé à 35%. Chacun de ceux-ci est efficace, ce que vous choisissez dépend de votre propre forme physique et de vos objectifs de santé. Pour en savoir plus…

Les bienfaits d’une diète cétogène

Le régime céto est encore relativement nouveau, mais son utilisation présente certains avantages. L’une des principales préoccupations concerne la glycémie. Lorsque vous entrez en cétose, votre corps produit moins d’insuline, ce qui entraîne moins d’inflammation dans tout le corps en raison d’une baisse correspondante de l’androgène.

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire…

Cela réduit aussi le risque de diabète et de complications associées au diabète, tout en améliorant des problèmes tels que les douleurs articulaires inflammatoires, l’inflammation du système digestif et même l’acné, qui peuvent être déclenchés par la libération d’hormones dépendante de l’insuline.

Il est étonnant de constater que les maladies auto-immunes sont toutes des maladies inflammatoires!

Des études ont également montré que le régime cétogène était lié à une diminution des problèmes de santé cardiaque et de nombreux types de cancer, notamment du sein et de l’ovaire.

De plus, les personnes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques rapportent parfois une diminution de la sévérité et de la durée des poussées du trouble et semblent avoir moins de problèmes de douleur et de symptômes. Le régime alimentaire a également une incidence sur les problèmes neurologiques.

La sclérose en plaques est aussi une maladie neurologique…

De nombreuses études ont montré une réduction des symptômes chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, de la maladie d’Alzheimer, de l’épilepsie et des lésions cérébrales, notamment des commotions cérébrales et des traumatismes cérébraux.

Une longue liste d’autres troubles montre également une amélioration suite à l’introduction du régime alimentaire cétogène et cela inclut la sclérose en plaques!

Sclérose en plaques et la diète cétogène

La santé de votre système immunitaire est un bon indicateur de votre santé globale. Il agit en tant que votre première et dernière ligne de défense contre les envahisseurs bactériens et autres choses néfastes, ce qui signifie que si votre système immunitaire n’est pas en bonne santé, vous êtes plus sujet à d’autres maladies.

Avec plus de cinquante millions de personnes souffrant de plus de quatre-vingts maladies auto-immunes différentes rien qu’aux États-Unis, il n’est pas surprenant que la prise de conscience et le traitement autour de ces maladies progressent et suscitent un grand intérêt.

De nombreux médecins et autres professionnels constatent que nos habitudes alimentaires, bien que n’étant pas entièrement à blâmer pour les maladies auto-immunes, jouent un rôle crucial dans la progression et la gravité de nombreux problèmes de santé liés au système immunitaire.

Dans le cas de la sclérose en plaques, le régime cétogène pourrait jouer un rôle clé dans l’atténuation des symptômes et de l’inconfort associés à la maladie. Il a été démontré que de nombreuses maladies auto-immunes, notamment la sclérose en plaques, peuvent être liées à des problèmes de santé digestive tels que le syndrome de l’intestin perméable et les déséquilibres bactériens.

Cela signifie que lorsque votre santé intestinale est mauvaise, vous présentez un risque plus élevé de maladies auto-immunes. Pour lutter contre ces problèmes, le changement le plus simple consiste à opter pour un régime alimentaire destiné à apaiser l’inflammation du système digestif et de l’organisme dans son ensemble.

Pour de nombreuses personnes, les glucides provoquent un stress dans le tube digestif et une inflammation de tout le corps, car leur consommation provoque un pic de glycémie qui libère de l’insuline et des hormones déclenchées par l’insuline.

Un des problèmes auxquels de nombreuses personnes atteintes de sclérose en plaques sont confrontées est le manque de carburant dans leur cerveau, pour simplifier les choses. La sclérose en plaques empêche votre corps de fonctionner comme il se doit en raison de l’affaiblissement du système neurologique reliant votre cerveau au reste de votre corps, endommageant ainsi le système de communication.

Lorsque votre cerveau ne peut pas communiquer efficacement, il peut ne plus être en mesure de vous aider à effectuer des tâches spécifiques.

Ceux qui soutiennent le lien entre un régime cétogène et l’amélioration de la sclérose en plaques croient que ceux qui souffrent de la maladie sont incapables de décomposer et de traiter facilement le glucose (un problème courant associé à la sclérose en plaques), qui provient des glucides.

Cela signifie que les aliments riches en glucides peuvent provoquer une progression du trouble et aggraver les problèmes symptomatiques. Adopter une diète cétogène pauvre en glucides empêchera cela en raison de protéines et de lipides ne contenant pas de glucose et, par conséquent, étant plus faciles à traiter.

Pour répondre à certains détracteurs arguant que la diète cétogène augmente la production de cortisol, l’hormone du stress, oui, effectivement, mais pendant un court laps de temps seulement. Le corps étant en manque de glucose pour la production d’énergie, le corps déclenche la libération d’hormones du stress tel que le cortisol.

En résumé, oui, le régime cétogène impose un stress au corps, en premier lieu.

Mais du moment que vous entrez définitivement en cétose, vos niveaux de cortisol vont diminuer car votre corps utilisera alors un carburant alternatif pour vous fournir de l’énergie. Votre corps produira alors des cétones à partir de vos réserves de graisses.

Lorsque les cellules malsaines commencent à se décomposer et à être remplacées par des cellules plus saines, il est théorisé que la maladie ne peut pas progresser aussi rapidement ou, dans certains cas, même pas du tout.

Cela signifie également que certaines personnes ressentiront un soulagement des symptômes de leur trouble parallèlement à une progression bloquée de la maladie.

Comment maximiser les effets de la diète cétogène?

Avec la cétose, votre corps subira de nombreux changements. L’un des principaux inconvénients du régime est la « grippe céto ». La grippe céto est une brève période qui survient peu de temps après le début du régime, au cours de laquelle votre corps mange beaucoup de glucides et commence la transition en mode de combustion des graisses.

Sinon, lorsque cela se produit, vous vous sentirez douloureux, fatigué et généralement plutôt malade. Cela peut être rebutant et oblige de nombreuses personnes à abandonner le régime, mais heureusement, vous pouvez l’éviter en grande partie si vous prenez quelques précautions diététiques.

Buvez une tonne d’eau. Les êtres humains sont composés de plus de soixante pour cent d’eau; il va sans dire que c’est vital pour notre survie et notre santé! Boire beaucoup d’eau et rester bien hydraté jouera un rôle important dans l’amélioration de votre état de santé grâce à la grippe céto.

De plus, remplir votre régime avec des aliments sains et choisir ce que vous mangez avec sagesse sera un atout considérable. Mangez beaucoup de graisses saines et remplacez vos électrolytes là où vous le pouvez. C’est aussi une bonne idée de dormir suffisamment et d’éviter les exercices très intensifs pendant la période de transition.

Exemples d’aliments contenant des gras sains…

  1. Avocats
  2. Chocolats noirs
  3. Oeufs (entiers)
  4. Poissons gras (saumon, truite, maquerau, sardines et hareng)
  5. Noix
  6. Graines de chia
  7. Huile d’olive extra-vierge
  8. Noix de coco et huile de coco

Vos préoccupations

Bien que le régime cétogène ait été associé à des progrès relativement positifs en matière de santé, l’engouement pour la diète suscite toujours de nombreuses inquiétudes. D’une part, nous ne savons pas grand-chose des effets à long terme d’un régime aussi riche en graisses.

Les médecins craignent un impact négatif sur la plaque artérielle et d’autres problèmes similaires, mais il n’y a pas assez de données concluantes pour soutenir ou réfuter cette théorie à ce stade. Et je n’aborderai pas le sujet ici car on s’embarquerait dans une longue discussion!

Qui pourrait faire intervenir mes opinions personnelles. Ce que, contrairement à d’autres, je ne veux pas faire ici. Je veux simplement vous donner l’information afin que vous puissiez en dégager vos propres opinions. Bon, j’arrête là, avant de trop en dire.

Quand vous commencez un régime, le mieux est de parler à votre médecin et de lui demander son opinion en fonction de ses connaissances, de vos antécédents médicaux et de votre plan de traitement.

Si vous avez essayé, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires!

Les références contenues dans cet article sont en anglais.

Références

  1. The Ketogenic Diet: A Detailed Beginner’s Guide to Keto, Healthline
  2. Does The Keto Diet Work for Autoimmune Disease?Perfect Keto
  3. Ketogenic diets attenuate cyclooxygenase and lipoxygenase gene expression in multiple sclerosis, ScienceDirect
  4. Fasting-like diet reduces multiple sclerosis symptomsScience Daily
  5. The Keto Flu: Symptoms and How to Get Rid of It, Healthline

Écrire un commentaire