Liste des premiers symptômes les plus fréquents

Sclérose en plaques: 14 premiers symptômes [LES PLUS FRÉQUENTS]

Ces symptômes signifient généralement que la machine conçue pour aider à garder votre corps en bonne santé attaque à tort les parties essentielles du corps à son bon fonctionnement. Les enveloppes protectrices des cellules neurales ont été endommagées, ce qui contribue à un dysfonctionnement de l’échange d’informations en partance du cerveau et de la moelle épinière.

La sclérose en plaques est un trouble caractérisé par des symptômes imprévisibles dont l’intensité peut fluctuer.

  • Problèmes de vue
  • Engourdissements et picotements
  • Douleurs et migraines
  • Faiblesse ou fatigue
  • Problèmes d’équilibre ou vertiges
  • Problèmes de vessie
  • Dysfonction sexuelle
  • Problèmes cognitifs

Liste des 14 symptômes les plus fréquents au début de la SP

1. Tremblements

Les tremblements, ou secousses incontrôlables, sont un symptôme fréquent de la SP et peuvent survenir dans diverses parties du corps. Des tremblements graves et invalidants touchent environ 30% des personnes atteintes de SP.

Différents types de tremblements peuvent vous affecter personnellement, chacun présentant des caractéristiques et des attributs différents.

Les types significatifs de tremblements comprennent les tremblements d’activité, y compris les tremblements à des fins spécifiques et les tremblements posturaux, et les tremblements au repos. De plus, le nystagmus est une sorte de tremblement qui a un effet sur les yeux.

2. Douleur et spasmes

Une douleur persistante et des douleurs musculaires involontaires peuvent également être fréquentes avec la SP. Une analyse, comme l’a déclaré la National MS Society, a montré que la moitié des personnes atteintes de SP souffraient de douleur chronique.

Les raideurs musculaires ou les spasmes (spasticité) sont également fréquents. Vous pouvez également ressentir des raideurs articulaires ou musculaires en plus de mouvements saccadés et incontrôlables et douloureux des extrémités. Les jambes sont généralement touchées, mais les maux de dos peuvent aussi être courants.

3. Changements dans la santé psychologique

La dépression majeure n’est pas rare chez les personnes atteintes de SP. La pression exercée par la SP peut également entraîner une irritabilité, des sautes d’humeur et un état appelé pseudobulbaire. Cela implique des accès incontrôlables de rires et de pleurs.

La gestion des symptômes de la SP, ainsi que des difficultés familiales ou relationnelles, peuvent rendre la dépression et d’autres troubles psychologiques encore plus difficiles.

4. Problèmes d’équilibre et nausée

Les vertiges, les problèmes d’équilibre et de coordination peuvent réduire la liberté des gens atteints de la sclérose en plaques. Votre médecin peut référer à ceux-ci comme des problèmes avec votre démarche. Les personnes atteintes de SP ont souvent des vertiges et des étourdissements. Ce symptôme se produit souvent lorsque vous vous levez.

5. Picotements et engourdissements

La SP affecte les nerfs du cerveau et de la moelle épinière (soit, le système nerveux central). Cela implique qu’il peut envoyer des signaux contradictoires à votre système. De temps en temps, aucun signe n’est envoyé. Cela conduit à un engourdissement.

Les picotements et l’engourdissement comptent parmi les signaux d’alerte les plus fréquents de la SP. Les zones courantes victimes d’engourdissement sont le visage, les bras, les jambes et les doigts.

6. Dysfonctionnement de la vessie et des intestins

Une vessie dysfonctionnelle n’est qu’un autre symptôme chez environ 80% des personnes atteintes de SP. Cela peut inclure des mictions fréquentes, de envies urgentes d’uriner ou des « hésitations » au moment d’uriner.

Les symptômes liés à la vessie sont généralement gérables. Plus fréquemment, les personnes atteintes de SP souffrent de constipation ou de perte de contrôle intestinal.

7. Problèmes de déglutition

La personne peut tousser après avoir bu des liquides ou s’étouffer en mangeant des aliments particuliers, en particulier ceux qui présentent des textures friables. Si ce type de toux ou de problème survient, les liquides ou les aliments sont inhalés dans la trachée plutôt que de se déplacer de l’oesophage vers l’estomac.

Une fois dans les poumons, les aliments ou les liquides inhalés peuvent entraîner une pneumonie ou des abcès. Étant donné que la nourriture ou la boisson n’atteint pas l’estomac, une personne peut également être exposée au risque de déshydratation ou de malnutrition.

8. Problèmes de vision

Les problèmes visuels sont parmi les indicateurs les plus fréquents de la SP. L’inflammation affecte le nerf optique et interrompt également la vision centrale. Un symptôme assez fréquent est une diplopie (vision double).

Vous pouvez ne pas remarquer les problèmes de vision instantanément, car la dégénérescence d’une vision claire peut être lente. Une douleur, lorsque vous tournez le regard, peut également accompagner la perte de vision. Il existe plusieurs approches pour traiter les problèmes de vision liées à la SP.

9. Troubles d’élocution

Les troubles de la parole sont assez fréquents chez les personnes atteintes de SP, affectant environ 41% à 51% des patients atteints de SP à n’importe quel stade de leur maladie.

Puisque le langage ordinaire dépend d’une méthode très complexe de signalisation neuronale dans l’esprit, le type de problème d’adressage dont souffre un individu dépend du lieu où la lésion ou la démyélinisation du système nerveux central se produit.

Par exemple, les dommages dans le cervelet, qui sont la principale source de problèmes de langage dans la SP, entraînent souvent une détérioration de l’adresse avec une diminution de la fluidité.

Si les régions du cerveau qui contrôlent la langue, les lèvres, le palais mou, les lèvres ou les muscles respiratoires sont affectées, les schémas de langage peuvent devenir troubles.

10. Fatigue et faiblesse

Une faiblesse et une fatigue inexpliquées affectent environ 80% des hommes et des femmes dans les premières phases de la SP.

La fatigue chronique se produit lorsque les nerfs se détériorent dans la colonne vertébrale. Normalement, la fatigue apparaît soudainement et dure des mois avant de progresser. La faiblesse est la plus évidente dans les jambes au début.

11. Problèmes cognitifs

Environ la moitié des personnes atteintes de SP auront à gérer un problème de fonctionnement cognitif. Cela pourrait inclure:

  • Problèmes de mémoire
  • Durée d’attention raccourcie
  • Problèmes de langue
  • Difficulté à rester organisé
  • La dépression et d’autres problèmes de santé psychologiques sont également fréquents.

12. Problèmes d’audition

Par définition, une perte auditive soudaine se développe rapidement. La déficience peut se produire en une fois ou sur quelques jours. Certaines personnes signalent un bruit sourd avant la perte auditive. Cette apparition spectaculaire et rapide différencie la perte auditive soudaine de la perte auditive liée au vieillissement et au bruit, qui se développent progressivement.

Généralement, la perte de l’audition n’affecte qu’une seule oreille.

Une perte auditive soudaine ne signifie pas nécessairement que vous êtes complètement sourd à l’oreille affectée. D’un point de vue médical, cette condition est définie comme la perte rapide d’au moins 30 décibels. Les décibels sont une mesure de l’intensité sonore. Une perte de 30 décibels revient à percevoir une conversation normale comme si elle était murmurée.

Acouphènes

De nombreuses personnes pensent que les acouphènes résonnent dans les oreilles, mais cela peut également ressembler à un sifflement, un clic, un murmure ou un sifflement. Il peut être assez fort pour gêner votre audition ou un léger bruit que vous ne remarquez que dans un environnement calme.

Fait intéressant, environ la moitié des personnes qui développent une perte auditive soudaine ont également des acouphènes.

13. Dysfonctionnement sexuel

La stimulation sexuelle peut également être gênante pour les personnes atteintes de SP puisqu’elle commence dans le système nerveux central – là où frappe la SP.

14. Problèmes respiratoires

Les patients atteints de SP ont tendance à respirer moins profondément et plus rapidement. Cette affection est à la base de la plupart des problèmes respiratoires liés à la SP, notamment:

  • Essoufflement
  • Difficulté à respirer profondément
  • Hoquet
  • La toux
  • Soupirs fréquents
  • Manque d’air

En conclusion

La sclérose en plaques est une maladie invalidante, mais les chercheurs ont découvert de nombreux traitements pouvant en ralentir la progression.

La meilleure défense contre la sclérose en plaques reste tout de même de consulter votre médecin immédiatement lorsque vous rencontrez les tous premiers signaux d’alerte. Cela est particulièrement important si un membre de votre famille proche est atteint de la maladie, car il s’agit d’un des principaux facteurs de risque de SP.

N’attendez pas. Cela pourrait faire toute la différence! Je peux témoigner que les signaux d’alerte ne sont, toutefois, pas toujours évidents ou refuse-t-on de les voir???.

Les références contenues dans cet article sont en anglais.

Références

  1. 16 Early Symptoms of Multiple Sclerosis, Healthline
  2. Coenzyme Q10 as a treatment for fatigue and depression in multiple sclerosis patients: A double blind randomized clinical trial.VeryWellHealth
  3. Understanding Breathing Problems With Multiple Sclerosis, SAGE Journals
  4. Speech disorders, MultipleSclerosis.net
  5. Swallowing Problems, National Multiple Sclerosis Society

Écrire un commentaire