Flore intestinale: Qu'est-ce que c'est

Une flore intestinale déséquilibrée est-elle la source de vos problèmes de santé?

Étant atteint de la sclérose en plaques, je fais plusieurs recherches sur le net afin de savoir s’il est possible d’arriver à retrouver une vie, à peu près normale, de façon naturelle. Ce que même les médicaments ne parviennent pas à faire.

Quel est le rapport entre flore intestinale et sclérose en plaques? Des recherches ont démontré qu’il y avait bien un lien entre la flore intestinale et la sclérose en plaques. Les personnes atteintes de la sclérose en plaques ont une flore intestinale différente des personnes n’en étant pas atteint.

Dans cet article, vous découvrirez ce qu’est la flore intestinale, quelle sont ses fonctions, quels sont les symptômes d’une flore intestinale déséquilibrée et comment y remédier.

Qu’est-ce que la flore intestinale?

Les bactéries, virus, champignons et autres êtres vivants microscopiques sont appelés micro-organismes, ou microbes, en abrégé.

Des milliards de ces microbes existent principalement dans les intestins et sur la peau.

La plupart des microbes présents dans vos intestins se trouvent dans une « poche » du gros intestin appelée le caecum, et forment ce que l’on appelle le microbiome intestinal.

Bien que de nombreux types de microbes vivent à l’intérieur de vous, de ceux-ci, les bactéries sont les plus étudiées.

En fait, votre corps contient plus de cellules bactériennes que de cellules humaines. Votre corps contient environ 40 000 milliards de cellules bactériennes et seulement 30 000 milliards de cellules humaines. Cela signifie que vous êtes moins humain que bactérien.

De plus, le microbiome intestinal humain contient jusqu’à 1 000 espèces de bactéries, chacune jouant un rôle différent dans votre corps. La plupart d’entre elles sont extrêmement importantes pour votre santé, tandis que d’autres peuvent provoquer des maladies.

Au total, ces microbes peuvent peser jusqu’à 1 à 2 kg (2 à 5 livres), ce qui correspond à peu près au poids de votre cerveau. Ensemble, ils fonctionnent comme un organe supplémentaire dans votre corps et jouent un rôle important dans votre santé.

À quoi sert la flore intestinale?

Les gens se sont développés pour vivre avec des germes pendant des siècles.

À cette époque, les microbes ont appris à jouer un rôle très important dans le corps. En réalité, sans microbiome intestinal, il serait plutôt difficile de survivre.

Le microbiome intestinal commence à affecter tout votre corps dès votre naissance.

Cependant, de nouvelles preuves indiquent que les bébés peuvent entrer en contact avec certaines bactéries lorsqu’ils se trouvent dans l’utérus.

À mesure que vous vous développez, le microbiome de l’intestin commence à se développer, ce qui signifie qu’il commence à comprendre plusieurs types d’espèces parasitaires distinctes. Une plus grande diversité de microbiomes est réputée bénéfique pour la santé.

Fait intéressant, plus vous mangez, plus la nourriture influe sur la gravité de vos bactéries intestinales.

Au fur et à mesure que votre microbiome se développe, il affecte votre corps de plusieurs façons, notamment:

Principales fonctions de la flore intestinale

Digestion du lait maternel

Un certain nombre de bactéries qui commencent à se développer dans l’intestin des nourrissons sont appelés bifidobactéries. Ils digèrent les sucres sains du lait maternel qui sont importants pour le développement.

Digestion des fibres

Certaines bactéries ont pour mission de digérer certains types de fibres. Ce faisant, elle produisent des acides aminés qui sont très importantes à la bonne santé de vos intestins. Les fibres pourraient prévenir le gain de poids, le diabète, les maladies cardiaques et le cancer.

Aider à contrôler le système immunitaire

Votre microbiome intestinal régule en outre le fonctionnement de votre système immunitaire. En communiquant avec les cellules immunitaires, le microbiome intestinal peut contrôler la façon dont votre corps réagit à la maladie.

Aider à contrôler la santé du cerveau

Une nouvelle étude suggère que le microbiome intestinal peut également influer sur le système nerveux central, qui module le fonctionnement du cerveau.

Ainsi, le microbiome intestinal peut avoir un impact sur les fonctions physiologiques essentielles et sur votre bien-être.

Quelles sont les causes d’une dysbiose intestinale?

La dysbiose intestinale peut résulter de certains aspects de votre alimentation quotidienne et de votre mode de vie. Ils comprennent:

  • Utilisation régulière d’antibiotiques
  • Ingestion excessive d’alcool
  • Utilisation régulière d’antiacides
  • Stress persistant (psychologique et physique)
  • Maladies précédentes du tractus gastro-intestinal parasitaire ou bactérien: e.Coli, salmonelles, parasites
  • Une alimentation riche en sucres raffinés, en aliments transformés, en graisses hydrogénées et en gras trans
  • Un régime pauvre en fibres
  • Toxines environnementales, comme les pesticides

Des études se penchent également sur l’effet des approches en matière d’accouchement sur la flore intestinale chez les nouveaux-nés. Il est maintenant reconnu que les nouveaux-nés nourris avec des préparations lactées plutôt que nourris au sein et accouchés par césarienne plutôt que par un accouchement vaginal ont un risque grandement accru d’expérimenter des fluctuations dans le type de souches de bactéries bénéfiques chez ces nouveaux-nés et contribuer à une dysbiose intestinale.

Principales causes d’un déséquilibre de la flore intestinale

Cause #1: Usage d’antibiotiques

Utilisé correctement, les antibiotiques sont l’une des plus grandes innovations de la médecine moderne. Mais les utiliser incorrectement (trop souvent) peut entraîner des problèmes d’intestins.

Pourtant, les compagnies alimentaires les utilisent sans remords, dans l’élevage d’animaux. Si cela aide à faire plus d’argent, pourquoi ne pas les utiliser?

Certains médecins les utilisent même pour traiter des infections virales, ce qui est totalement inutile. Après tout, les antibiotiques s’attaquent aux bactéries et un virus n’est pas une bactérie!

Les antibiotiques ont pour fonctions de détruire les bactéries nuisibles. Par contre, les antibiotiques ne sont pas tous sélectifs. Donc, si vous prenez des antibiotiques à large spectre, ceux-ci ne vont pas qu’éliminer les bactéries nuisibles. Ils vont aussi, rayer de la carte, les bactéries qui vous étaient bénéfiques.

Les recherches ont aussi démontré que les bonnes bactéries qui ont été détruites par la prise d’antibiotiques ne seront pas remplacées à moins d’une intervention de votre part.

Cause #2: Mauvaise gestion du stress chronique

Le stress peut faire des ravages dans votre corps, vous rendant anxieux, augmentant votre pression artérielle et peut même détruire votre flore bactérienne. Le stress est inévitable, peu importe les moyens que nous mettons en oeuvre pour l’éviter.

Mais le stress n’est pas un problème tant qu’il ne devient pas partie de votre quotidien et que vous réussissez à le contrôler. Le stress, s’il n’est pas géré, provoque une hausse du niveau de cortisol dans votre corps, ce qui peut entraîner un mauvais fonctionnement de vos intestins, de votre flore intestinale et de votre système immunitaire.

Si vous avez connu une période de stress pendant quelques mois, ou même plus, et n’avez pris aucune mesure pour gérer ce stress, votre flore intestinale en a probablement subit les contre-coups et vous avez possiblement une flore intestinale perturbée.

Quels sont les symptômes d’une flore intestinale perturbée?

Comment pouvez-vous savoir si votre microbiote intestinal est déséquilibré? Ce n’est pas chose aussi facile que de dire si vous faites de la fièvre. Vous ne pouvez pas simplement prendre la température de vos intestins avec un thermomètre que vous avez acheté à la pharmacie.

Il y a tout de même quelques signes qui peuvent vous alerter que quelque chose ne va pas. Soyez attentif à votre corps et vous serez en meilleur position pour être en bonne santé.

Principaux symptômes d’une flore intestinale déséquilibrée

Symptôme #1: Troubles digestifs

Quand vous pensez aux conséquences possibles d’une dysbiose intestinale, les troubles digestifs sont probablement les premières choses auxquelles vous pensez. Plusieurs docteurs vont prescrire des médicaments comme le Prevacid ou des antiacides génériques afin d’aider les personnes qui souffrent de ces troubles.

Mais ces médicaments, ne vont que traiter le problème en surface, réduire les symptômes, sans pour autant régler le problème à la source.

Si vous souffrez de l’un de ces symptômes, vous êtes probablement au prise avec des intestins en mauvais états, voire une flore intestinale déséquilibrée.

  • Gaz
  • Ballonnements
  • Brûlements d’estomac ou des reflux d’acidité
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Syndrome du côlon irritable (SCI)
  • Maladies du côlon irritable (tel que la maladie de Crohn et colite ulcéreuse)

Symptôme #2: Troubles mentaux

Saviez-vous que la santé de vos intestins pouvait affecter la santé de votre cerveau? Eh bien oui, c’est tout à fait vrai.

Les scientifiques ont déjà découverts que les bactéries intestinales produisait les neurotransmetteurs. Ils sont maintenant à étudier d’autres pistes voulant que : les personnes atteintes de certaines maladies mentales ont aussi tendance à avoir des troubles avec les bactéries de leurs intestins, la dysbiose intestinale est vraiment un problème qu’il vaut mieux éviter.

Si vous souffrez de l’un de ces troubles psychologique, votre flore intestinale pourrait en être la cause :

  • Dépression et anxiété
  • Confusion mentale (brain fog)
  • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
  • Autisme

Symptôme #3: Déficiences en vitamines et minéraux

Des intestins en santé jouent un rôle important quand vient le temps d’aider votre corps à produire et synthétiser les vitamines et minéraux. Quand les bactéries de vos intestins sont déséquilibrées, votre corps peine à métaboliser suffisamment les vitamines et minéraux essentiels suivants :

  • Vitamine D
  • Vitamine K
  • Vitamine B12 et B7
  • Magnésium

Si vous êtes en déficit de l’une de ces vitamines (vous pouvez obtenir ces résultats simplement en demandant à votre médecin), vous pourriez avoir des intestins en mauvais état.

Symptôme #4: Problèmes de peau

Il y a eu beaucoup de confusion à propos des problèmes de peau au cours des dernières années. Cette confusion nous viens en bonne partie de la pensée commune, mais erronée, que les symptômes d’une maladie sont localisé dans la même région que la maladie elle-même.

Pour la plupart des maladies de peau, le problème n’est pas la peau elle-même, mais provient plutôt de problèmes dans les intestins. Si vous avez l’une des maladies de peau suivantes, cela pourrait être dû à un déséquilibre de votre microbiote intestinal.

  • Acné
  • Rosacée
  • Psoriasis
  • Eczéma

Pourquoi? Parce que votre corps tente, comme il le peut, d’évacuer les toxines présentes dans votre corps et la seule façon pour lui d’y parvenir, c’est en l’excrétant par les pores de votre peau.

Symptôme #5: Maladies auto-immunes

Les maladies auto-immunes sont difficiles à gérer car c’est notre propre corps qui s’en prend littéralement à lui-même. Il peut même être encore très difficile d’identifier la source du problème et encore plus de le résoudre.

Mais plusieurs recherches récentes en viennent à la conclusion que les maladies auto-immunes sont la conséquence de problèmes intestinaux. Après tout, 80% du système immunitaire réside dans les intestins. Si vous êtes atteint d’une maladies auto-immunes tel que :

  • Arthrite rhumatoïde
  • Hashimoto (maladie de la thyroïde)
  • Maladie du côlon irritable (maladie de Crohn)
  • Sclérose en plaques
  • Et une centaine d’autres maladies auto-immunes

Symptôme #6: Mauvaise haleine (halitose)

Votre langue peut servir d’instrument de diagnostic pour la dysbiose intestinale. La langue fournit de nombreux conseils sur votre appareil digestif. Si vous constatez que votre langue est recouverte de manière dense, cela peut signifier qu’il existe un déséquilibre de ces bactéries ou de cette levure au niveau du tube digestif.

Ceci est plus courant lorsque vous consommez beaucoup de sucres. Ceux-ci servent de nourriture aux bactéries nuisibles.

Comment diagnostiquer une dysbiose intestinale?

Après avoir consulté vos antécédents médicaux et vérifié vos symptômes, votre médecin pourra vous prescrire un ou plusieurs des tests diagnostiques suivants:

Analyse d’urine

Votre médecin prélèvera un échantillon d’urine puis l’enverra à un laboratoire. Le technicien de laboratoire vérifiera les acides que les bactéries peuvent créer.

Si ces niveaux d’acide sont anormaux, cela peut indiquer une dysbiose intestinale.

Analyse de selles

Votre médecin vous demandera d’emporter à la maison du matériel spécifique pour acquérir un échantillon de selles.

Le technicien de laboratoire examinera lesdites selles pour savoir quelles bactéries, levures ou champignons s’y trouvent. Les résultats peuvent indiquer à votre médecin s’il existe un déséquilibre ou une prolifération excessive de certains types de bactéries.

Test respiratoire à l’hydrogène

L’air dans le ballon peut ensuite être analysé pour les polluants produits par les bactéries. Trop ou trop peu de gaz particuliers peuvent signaler un déséquilibre bactérien. Cette évaluation est fréquemment utilisée pour vérifier la prolifération bactérienne dans l’intestin grêle (SIBO).

Votre médecin peut également disposer d’un échantillon de germes ou de tissus (biopsie) dans le cas d’une maladie active pour savoir quelle bactérie est à l’origine de la maladie.

Conséquences d’une flore intestinale « détraquée »

Il a été démontré que plusieurs maladies ou syndrôme étaient associées à une dysbiose intestinale.

En voici quelques-unes:

  • syndrome du côlon irritable (SCI)
  • maladies inflammatoires chronique de l’intestin (maladie de Crohn, …)
  • candidose (un type d’infection à levure)
  • maladie coeliaque
  • syndrome de l’intestin perméable
  • diabète
  • obésité
  • syndrome des ovaires polykystiques
  • maladies de la peau telles que l’eczéma, le psoriasis, …
  • maladies du foie
  • maladies cardiaques ou crise cardiaque
  • démence
  • Parkinson
  • cancer du côlon

Comment restaurer la flore intestinale?

Il y a plusieurs façons d’améliorer votre microbiome intestinal, par exemple:

Principaux conseils pour reconstituer votre flore intestinale

Consommez une grande variété d’aliments

Cela peut mener a un microbiome varié, ce qui peut être un signe de bonne santé intestinale. Plus précisément, les légumineuses, les haricots et les fruits, car ils contiennent beaucoup de fibres et peuvent favoriser le développement de bifidobactéries saines.

Consommez des aliments fermentés

Les aliments fermentés tels que le yogourt, la choucroute et le kéfir incluent tous des bactéries saines, notamment les lactobacilles, qui peuvent également réduire la quantité totale d’espèces pathogènes de l’intestin.

Limitez votre consommation d’édulcorants artificiels

Certaines preuves ont montré que les édulcorants artificiels tels que l’aspartame stimulent la glycémie en stimulant le développement de bactéries malsaines telles que les entérobactéries, au sein du microbiome intestinal.

Consommez des aliments prébiotiques

Les prébiotiques sont une sorte de fibre qui stimule le développement de bactéries saines. Les aliments riches en prébiotiques incluent les artichauts, les bananes, les asperges, les pommes et de l’avoine.

Allaitement pendant au moins six semaines

L’allaitement est essentiel au développement du microbiome intestinal du nouveau-né. Les bébés nourris au sein pendant au moins six semaines ont plus de bifidobactéries que ceux qui sont nourris avec des préparations lactées.

Mangez des grains entiers

Les grains entiers contiennent beaucoup de fibres et de carbohydrates bénéfiques comme les bêta-glucane. Celles-ci sont digérées par les bactéries intestinales pour un contrôle du poids, prévenir les risques de cancer, le diabète et d’autres problèmes de santé.

Essayez un régime à base de plantes

Les régimes végétariens pourraient aider à réduire la quantité de bactéries pathogènes tels que E. coli, en plus du cholestérol et de l’inflammation.

Prendre un supplément probiotique

Les probiotiques sont des bactéries vivantes qui peuvent aider à rétablir la flore intestinale après une dysbiose. Ils le font en « réensemençant » des bactéries saines. Privilégiez toutefois la consommation d’aliments sources de probiotiques.

Ne prenez des antibiotiques que lorsque cela est réellement nécessaire

Les antibiotiques tuent plusieurs bonnes et mauvaises bactéries dans le microbiome intestinal, ce qui peut entraîner une perte de poids et une résistance aux antibiotiques. Par conséquent, prenez tout simplement des antibiotiques lorsque cela est cliniquement nécessaire. Lire cet article pour rétablir votre flore intestinale après la prise d’antibiotique.

Comment prendre soin de sa flore intestinale

Diminuez votre niveau de stress

Des niveaux d’anxiété élevés persistants sont nuisibles à tout votre corps, comme votre flore intestinale. Certaines techniques pour réduire l’anxiété peuvent inclure la marche, la méditation, un massage, passer du temps avec la famille ou les amis, la diffusion d’huiles essentielles, la diminution de la consommation de caféine, le rire, le yoga ou les animaux domestiques.

Dormez suffisamment

Une qualité de sommeil insuffisante ou insuffisante peut avoir de graves conséquences sur la santé de votre flore intestinale, ce qui peut alors entraîner davantage de problèmes de sommeil. Votre médecin pourra peut-être vous aider si vous avez des problèmes de sommeil.

Mangez lentement

Mâcher vos aliments correctement et manger plus lentement. Cela pourrait vous aider à l’absorption des nutriments et aider à réduire les troubles digestifs et à conserver un intestin sain.

Hydratez-vous suffisamment

Il a été prouvé que boire beaucoup d’eau avait une influence favorable sur la muqueuse de l’intestin, en plus de l’équilibre des bonnes bactéries dans l’intestin.

Consommer des prébiotiques et des probiotiques

Inclure un supplément prébiotique ou probiotique dans votre alimentation quotidienne pourrait être un moyen fantastique d’améliorer la santé de votre flore intestinale.

Les prébiotiques sont des « aliments » destinés à favoriser le développement de bactéries bénéfiques dans l’intestin, tandis que les probiotiques sont de très bonnes bactéries.

Par contre, les personnes présentant une prolifération bactérienne, par exemple SIBO, ne devraient pas prendre de probiotiques. Tous les suppléments ne sont pas de haute qualité ou peuvent réellement offrir un avantage.

Il est idéal de parler avec un professionnel de la santé au moment de choisir un supplément probiotique ou prébiotique afin de vous assurer du meilleur avantage pour votre santé.

Investiguez les intolérances alimentaires

Si vous présentez des symptômes tels que ballonnements, crampes, douleurs abdominales, nausées, migraines, épuisement et reflux acide, vous pourriez être confronté à une intolérance alimentaire.

Vous pouvez essayer de supprimer les aliments déclencheurs courants pour savoir si vos symptômes s’améliorent.

Si vous pouvez repérer un aliment ou des repas qui contribuent à vos symptômes, vous constaterez peut-être une évolution positive de votre santé digestive en modifiant vos habitudes alimentaires.

Changer votre régime

Diminuer la quantité d’aliments transformés, d’aliments riches en sucre et en gras que vous consommez peut améliorer la santé intestinale. De plus, manger beaucoup d’aliments sains et protéinés peut avoir un effet positif sur votre microbiome.

Conclusion

Le microbiome intestinal joue un rôle extrêmement important dans votre santé en facilitant la digestion et en tirant parti du système immunitaire et de plusieurs facettes de la santé.

Un déséquilibre des bactéries saines et nuisibles dans les intestins peut entraîner une prise de poids, une augmentation de la glycémie, une augmentation du cholestérol et d’autres affections.

Pour favoriser le développement de microbes sains dans l’intestin, consommez une vaste gamme de fruits, de légumes, de grains entiers et d’aliments fermentés.

Questions associées à la flore intestinale déséquilibrée.

Les prébiotiques, qu’est-ce que c’est? Les prébiotiques sont l’ensemble des nutriments qui servents à alimenter les « bonnes bactéries » (probiotiques) qui forment notre flore intestinale. Pour plus de détails, consulter l’article ‘Définition et liste des meilleures sources alimentaires de prébiotiques naturels‘.

Les probiotiques, qu’est que c’est? Les probiotiques sont de bonnes bactéries bénéfiques pour le corps humain, en particulier pour le système digestif et immunitaire. Pour plus de détails, consulter l’article ‘Que sont les probiotiques? Découvrez les 10 meilleures sources!

Comment restaurer la flore intestinale après la prise d’antibiotique? Après la prise d’antibiotique, vous pouvez rétablir votre flore intestinale en consommant des aliments fermentés ou en prenant des suppléments probiotiques. N’oubliez pas de consommer des aliments prébiotiques afin d’en optimiser les effets.

Les références contenues dans cet article sont en anglais.

Références:

  1. Dynamics and Stabilization of the Human Gut Microbiome during the First Year of Life.National Center for Biotechnology Information
  2. Evolution of gut microbiota composition from birth to 24 weeks in the INFANTMET Cohort.National Center for Biotechnology Information
  3. The placenta harbors a unique microbiome.National Center for Biotechnology Information
  4. Succession of microbial consortia in the developing infant gut microbiome.National Center for Biotechnology Information
  5. Gut Bifidobacteria Populations in Human Health and AgingNational Center for Biotechnology Information
  6. Diversity of bifidobacteria within the infant gut microbiota.National Center for Biotechnology Information
  7. Human milk oligosaccharide consumption by intestinal microbiotaNational Center for Biotechnology Information
  8. Fiber and Prebiotics: Mechanisms and Health BenefitsNational Center for Biotechnology Information
  9. Diet-induced extinctions in the gut microbiota compound over generations.National Center for Biotechnology Information
  10. Intestinal Short Chain Fatty Acids and their Link with Diet and Human HealthNational Center for Biotechnology Information
  11. Dietary fiber and weight regulation.National Center for Biotechnology Information
  12. Dietary fibre and incidence of type 2 diabetes in eight European countries: the EPIC-InterAct Study and a meta-analysis of prospective studiesNational Center for Biotechnology Information
  13. Cholesterol-lowering effects of dietary fiber: a meta-analysis.National Center for Biotechnology Information
  14. Gut microbiota, metabolites and host immunity.National Center for Biotechnology Information
  15. Dysbiosis and the immune system.National Center for Biotechnology Information
  16. Mind-altering microorganisms: the impact of the gut microbiota on brain and behaviour.National Center for Biotechnology Information
  17. The Human Neonatal Gut Microbiome: A Brief ReviewNational Center for Biotechnology Information
  18. A healthy gastrointestinal microbiome is dependent on dietary diversity.National Center for Biotechnology Information
  19. Diet rapidly and reproducibly alters the human gut microbiome.National Center for Biotechnology Information
  20. Composition and metabolism of the intestinal microbiota in consumers and non-consumers of yogurt.National Center for Biotechnology Information
  21. Low-dose aspartame consumption differentially affects gut microbiota-host metabolic interactions in the diet-induced obese rat.National Center for Biotechnology Information
  22. Association of Cesarean Delivery and Formula Supplementation With the Intestinal Microbiome of 6-Week-Old Infants.National Center for Biotechnology Information
  23. Whole-grain wheat breakfast cereal has a prebiotic effect on the human gut microbiota: a double-blind, placebo-controlled, crossover study.National Center for Biotechnology Information
  24. Insight into the prebiotic concept: lessons from an exploratory, double blind intervention study with inulin-type fructans in obese women.National Center for Biotechnology Information
  25. Benefits of polyphenols on gut microbiota and implications in human health.National Center for Biotechnology Information
  26. Use of probiotics to correct dysbiosis of normal microbiota following disease or disruptive events: a systematic review.National Center for Biotechnology Information
  27. Association of antibiotics in infancy with early childhood obesity.National Center for Biotechnology Information

Écrire un commentaire