Diètes pour la sclérose en plaques

Sclérose en plaques: Conseils d’alimentation

Vous désirez trouver des conseils d’alimentation pour la sclérose en plaques? Vous avez déjà lu que certaines personnes affirme avoir réussi à contrôler leur sclérose en plaques seulement en changeant leur façon de s’alimenter. Vous croyez que c’est trop beau pour être vrai!

Est-il réellement possible de traiter la sclérose en plaques naturellement, seulement en adoptant une alimentation particulière?

Si c’était vrai, les spécialistes recommanderaient de changer notre alimentation et la sclérose en plaques ne serait plus la maladie effrayante que l’on connaît aujourd’hui.

Régime Kousmine et sclérose en plaques

La Dre Catherine Kousmine (1902 – 1992), a étudié la médecine en Russie. Elle reconnaissait que l’alimentation occupait un rôle très important dans le maintien de la santé de ses patients.

Elle a longtemps étudié ses patients et a finalement donné naissance à ce que l’on nomme aujourd’hui « La méthode Kousmine ».

Conseils d’alimentation pour la sclérose en plaques du Dre Kousmine :

  • Huiles de bonnes qualités
    À consommer régulièrement, de préférence chaque jour. L’huile doit être biologique et pressée à froid, oubliez immédiatement l’huile végétale, de même que la majorité des huiles, de mauvaises qualités, qui emplissent les étagères de nos supermarchés.
  • Céréales entières
    Des céréales entières devraient être consommé accompagnées de haricots, de pois et de légumineuses. Elle conseille, par contre, de laisser tremper les haricots et légumineuses pendant une nuit entière avant de les cuisiner.
  • Fruits et légumes
    Il est recommandé de consommer des fruits et des légumes chaque jour. Par contre, il est important de s’assurer que ces fruits et légumes soient biologique et non arrosés de produits chimiques.
  • Protéines animales
    La Dre Kousmine recommande de réduire notre consommation de gras saturés. Elle recommande aussi de réduire notre consommation de viandes, de poissons, de fromages, d’oeufs, de beurre ainsi que de produits laitiers.
  • Aliments vides
    Elle recommande d’éviter les aliments vides, qui n’apportent aucun bénéfice à notre santé. Ces aliments comme le gras végétal, les produits étiquetés « léger », l’alcool, le tabac, le café, le thé et les aliments raffinés, tel le sucre blanc, sont des poisons que l’on ne devrait pas consommer. Elle a aussi dit que l’on ne devrait pas boire durant les repas.
  • Manger avec modération
    Catherine Kousmine a aussi dit qu’il serait préférable de manger de façon modérée à chaque repas. En fait, elle est totalement en accord avec le vieux dicton « Manger comme un roi le matin, manger comme un prince le midi et manger comme un pauvre le soir. »

La nourriture est tellement plus qu’un simple élément ayant pour but de remplir l’estomac et de satisfaire nos envies. Bien manger implique de l’attention et une consommation éthique.

Pour en savoir plus sur l’alimentation recommandée par la docteure Catherine Kousmine :

Régime Seignalet et sclérose en plaques

Le Dr Jean Seignalet (1936 – 2003), chirurgien et chercheur français a, en 1985, élaboré une diète qui porte son nom. À la suite d’observation clinique, l’ancien immunologue, découvre un lien entre les maladies auto-immunes et l’alimentation.

Il a fait cette découverte en tentant de se soigner lui-même. À ce moment, le Dr. Seignalet souffrait de dépression. Il avait constamment l’impression d’être empoisonné, il s’est alors mis en quête de trouver l’aliment coupable. C’est cette idée qui l’a guidé dans une démarche alimentaire qui est à la source de ce mode d’alimentation hypotoxique qu’est la diète Seignalet.

Selon lui, l’évolution de notre alimentation est la source de l’épidémie de maladies chroniques que l’on ne peut, à ce jour, toujours pas expliquer.

Il a alors émit l’hypothèse que ces maladies aient pour origine une « barrière intestinale » déficiente. Cette hyperperméabilité de l’intestin permet à certaines particules de se retrouver dans le corps. Cette diète hypotoxique lui a permis d’obtenir des résultats impressionnants pour un bon nombre de ces maladies, dites chroniques.

En tout, il a obtenu des résultats positifs, pour 91 des 115 maladies qu’il a étudié.

Conseils d’alimentation pour la sclérose en plaques du Dr Seignalet :

  • Élimination de toutes les céréales
    Toutes les céréales qui contiennent du gluten, mais aussi celles qui n’en contiennent pas. Le gluten est une protéine qui a été manipulé, à l’extrême, par l’homme. Aujourd’hui, il est difficilement digéré par bon nombre d’entre nous. Il faut donc éliminer les pâtes, les pains, les pâtisseries, les biscuits et la bière.
  • Éliminer tous les produits laitiers d’origine animale
    Les laitages qui contiennent de la caséine de lait de vaches sont pro-inflammatoires. Il faut donc éliminer le lait, le beurre, les crèmes, les fromages, les yogourts et les crèmes glacées.
  • Cuire les aliments à vitesse lente
    Les protéines animales devraient être cuites à une température inférieure à 110°C et ce, dans le but d’éviter la formation de glycotoxines. Lesquelles sont très difficiles à digérer. Quant aux fruits et légumes, ils gagneraient aussi à être cuit à basse température, puisque cela aiderait à préserver leur valeur nutritive. Pour tous aliments, une cuisson vapeur serait préférable.
  • Éliminer les aliments fait en usine
    En fait, il serait nécessaire d’éliminer tous les produits alimentaire préparés en usine. Lorsque l’on s’attarde à la liste des ingrédients, de bon nombre de ces produits, plus de la moitié nous sont inconnus et dans quelques cas, nous somme même incapable de les prononcer. La consommation de sel devrait aussi être réduite.
  • Éliminer les sucre raffinés
    L’élimination des sucres raffinés serait particulièrement bénéfique. Les sucres raffinés faisant partie de la liste d’aliments causant l’inflammation dans le corps humain.

Pour en savoir plus sur l’alimentation recommandée par le Dr Jean Seignalet :

Diète Swank et sclérose en plaques

Le Dr Roy L. Swank (1909 – 2008), neurologue de l’Université d’Oregon au États-Unis avait pour spécialité le traitement de la sclérose en plaques. La première version de la diète Swank a été mise au point en 1972. Avec cette diète, le Dr Swank recommande une alimentation faible en gras.

En fait, la diète Swank pour la sclérose en plaques, se veut plus un mode de vie qu’une diète à proprement parler. Lorsque vous respectez les fondements de la diète, nul besoin de mesurer ce que vous mangez. Il n’y a qu’à réduire drastiquement la consommation de gras saturés donc, de viandes.

Comment le docteur Swank en est-il venu à cette conclusion? Les pays où l’on dénombre le plus grand nombre de personnes affectées par la sclérose en plaques (Canada, États-Unis, Europe, Australie) sont les pays où l’on consomme les plus grandes quantités de gras saturés.

En observant les habitudes alimentaires de ces différentes régions, le Dr Roy L. Swank en est venu à la conclusion que la consommation de gras était un facteur important dans l’éclosion de sclérose en plaques dans le monde.

Conseils d’alimentation pour la sclérose en plaques du Dr Swank :

  • Huiles
    Limiter la consommation d’huiles dites non saturées à 20 à 50 grammes par jour.
  • Gras saturés
    Limiter la consommation de gras saturés à 15 grammes par jour.
  • Les viandes rouges
    Ne pas consommer de viandes rouges pendant la première année du régime. Une fois cette période terminée, il est permis de consommer des viandes rouges. La quantité de viandes rouges qu’il est possible de consommer est toutefois limitée à 3 onces par semaine.
  • Les produits laitiers
    Ceux-ci ne doivent pas contenir plus de 1% de matière grasse. Ce qui exclut la consommation de beurre de l’alimentation. Tout produit laitier qui contient des gras saturés ne devrait être consommé à raison de plus de deux portions par jour. Par contre, lorsque le produit laitier ne contient pas de gras saturé, il peut être consommé à volonté. Les margarines et autres shortening sont à éviter.
  • Suppléments
    De plus, il est nécessaire de prendre une multi-vitamine, ainsi qu’une capsule d’huile de foie de morue une fois tous les jours.

Avec la diète Swank pour la sclérose en plaques, il n’est pas nécessaire de totalement éliminer une catégorie de produits, ce qu’il faut surtout faire, c’est d’éviter de consommer des gras saturés ainsi que les aliments préparés en usine.

Pour en savoir plus sur l’alimentation Swank pour la sclérose en plaques :

Disponible en anglais seulement

Protocol Wahls et sclérose en plaques

La Dre Terry Wahls (1955) professeur de médecine à l’Université d’Iowa aux États-Unis. Elle-même diagnostiquée avec une sclérose en plaques en l’an 2000. En 2003, sa sclérose en plaques était maintenant de niveau secondaire progressive. En 2007, elle était en fauteuil roulant.

Ce qui ne l’a pas empêché de faire des recherches et c’est à ce moment qu’elle a découvert la médecine alternative. Ce qui lui a permis de découvrir l’importance des minéraux et vitamines pour le corps humain.

Elle a alors adapté sa diète afin de la mettre en accord avec les nouvelles découvertes scientifiques.

En moins d’un an, elle était maintenant capable de déambuler dans les couloirs de l’hôpital sans même l’aide d’une canne. Elle a même réussi à compléter un parcours de 30 km à vélo.

Conseils d’alimentation pour la sclérose en plaques du Dre Wahls :

    • Élimination du gluten
      Comme toutes les autres diètes Paléo, les céréales contenant du gluten sont éliminés. Il est par contre possible de consommer des céréales sans gluten.
  • Augmenter la consommation de végétaux
    La grande différence avec une diète Paléo régulière, vient du fait qu’il soit nécessaire de consommer une grande quantité de végétaux. Ces végétaux sont une excellente source de vitamines et de minéraux.Chaque couleur de végétaux représente un éventail de vitamines différentes. La particularité du Protocol Wahls, est qu’il soit nécessaire de consommer 3 tasses de légumes verts, 3 tasses de légumes colorés et 3 tasses de légumes contenant une bonne quantité de soufre par jour.

Il faut avouer qu’à voir les résultats obtenus par la Dre Terry Wahls, il est difficile de ne pas y voir une lueur d’espoir.

Pour en savoir plus sur le Protocol Wahls, le livre a récemment été traduit au français :

Diète Paléo Auto-Immune pour la sclérose en plaques

Dre Sarah Ballantyne est une biologue qui, depuis ses études universitaires, s’intéresse au système immunitaire, en particulier, le processus de l’inflammation. Après avoir éprouvé des problèmes de surpoids, d’eczéma et bien d’autres, elle a découvert la diète Paléo.

Elle a ensuite étudié les bases de cette alimentation et a réussi à mettre au point une diète optimale pour les personnes souffrant de maladies auto-immunes. La diète Paléo Auto-Immune est une diète qui vise à rétablir une santé optimale pour tous les types de maladies du système immunitaire.

Cette diète peut tout aussi bien venir en aide aux personnes souffrant d’eczéma qu’aux personnes atteintes de sclérose en plaques.

Conseils d’alimentation pour la sclérose en plaques du Dre Ballantyne :

  • Éliminer les sources d’inflammation
    Toutes les maladies auto-immunes étant des maladies de nature inflammatoires, il est impératif de découvrir la source de cette inflammation. L’inflammation présente dans le corps humain a généralement pour source un corps étranger qui a élu domicile à l’intérieur du corps humain ou encore une infection. Lorsque ce n’est pas le cas, il pourrait s’agir d’une intolérance alimentaire. C’est le sujet principal de cette diète. Dans un premier temps, vous devez éliminer de votre alimentation tous les aliments qui peuvent être la source de cette intolérance, pendant un période de 30 jours. Vous notez alors les résultats. Par la suite, vous réintroduisez les aliments retirés un à un et notez comment votre corps réagit. Exemple, vous réintroduisez le lait et vous éprouvez des problèmes de digestion. Il serait alors préférable de ne plus jamais en consommer. Si par contre, vous ne ressentez rien d’anormal à la suite de la réintroduction, c’est probablement que l’aliment en question n’est pas la source du problème. Vous pouvez donc, continuer de consommer cet aliment.

Plusieurs témoignages se retrouvent sur le net, concernant les bienfaits de la diète Paléo Auto-Immune pour la sclérose en plaques. Personnellement, j’ai personnellement lu le livre présenté ci-dessous et je trouve le tout particulièrement logique.

Pour en savoir plus sur la Paléo Auto-Immune :

Malheureusement, le livre n’est disponible qu’en anglais, mais renferme une tonne d’informations qui vous aideront à comprendre comment fonctionne le système immunitaire et pourquoi il vous rend malade!

De l’avis de certaines personnes, ce livre ne s’adresse pas au grand public tant il contient de références scientifique. Pour ma part, j’ai trouvé très intéressant d’avoir la chance d’obtenir autant de détails.

En fin de compte: La seule diète qui propose quelque chose de totalement différent est la diète de Roy L. Swank. Alors que les autres suggèrent d’éviter les céréales contenant du gluten et les laitages, la diète de Swank mise sur le retrait des gras saturés. Le retrait des céréales contenant du gluten et des laitages m’apparaît donc comme un choix, plus évident.

Quant aux médicaments, ils sont effectivement de plus en plus efficaces, mais peuvent aussi occasionner des effets secondaires particulièrement inquiétants. Si la médecine moderne ne semble pas en mesure de nous offrir une solution effective pour vaincre la sclérose en plaques, à la lumière de ce que j’ai découvert lors de mes nombreuses recherches sur le sujet, l’alimentation m’apparaît véritablement comme la voie à suivre.

Le choix d’un traitement pharmaceutique ou d’un traitement naturel est tout à fait personnel. Mais sachez que la majorité des spécialistes vous conseillerons de jumeler les deux options jusqu’à ce que votre médecin traitant ne vous suggère lui-même de cesser le traitement pharmaceutique.

En vous faisant part de ces conseils d’alimentation pour la sclérose en plaques, j’espère vous avoir aidé à faire un choix éclairé quant à la possibilité d’améliorer votre condition.

Si vous avez essayé l’une de ces diètes, n’hésitez pas à laisser un commentaire à propos de votre expérience!

Certaines références contenues dans cet article sont en anglais.

Références

  1. Catherine Kousmine, Wikipedia (fr)
  2. Jean Seignalet, Wikipedia (fr)
  3. Terry Wahls, Wikipedia (en)

ThirdCenturyofMedicine.net est un participant au Programme Partenaires d’Amazon LLC, un programme d’affiliation conçu pour fournir un moyen pour les sites de percevoir une rémunération par la publicité et un lien vers Amazon.fr.

3 commentaires

  1. vegetable 5 juin 2017
  2. Pelletier 17 mars 2019
    • Christian 17 mars 2019

Écrire un commentaire