Comment réduire l’inflammation?

Qu’est-ce que l’inflammation?

L’inflammation ce produit naturellement dans votre corps et est nécessaire à votre survie. Cette inflammation survient quand votre système immunitaire est confronté à un virus, une bactérie, une toxine et même un aliment. Il enclenche alors le système d’inflammation dans le but de se débarrasser de l’ennemi et de nettoyer les dégâts causés par l’affrontement.

Lorsque ce mécanisme est mis en branle, la région du corps affecté est inondée de cellules du système immunitaire, les globules blancs (lymphocytes), ceux-ci luttent et détruisent le corps étranger. Pour ce faire ils causent des fuites dans les vaisseaux sanguins environnants, c’est alors que les anticorps arrivent sur le champ de bataille. Ils libèrent alors des protéines et des cellules pour réparer et nettoyer les dommages collatéraux.

Par exemple, lorsque vous vous coupez sur une main des bactéries nuisibles s’introduisent dans votre peau. Le gonflement, la rougeur et la douleur que vous ressentez sont le résultat du processus d’inflammation qui détruit les bactéries et répare la blessure.

Si ce processus n’avait pas lieu à chaque fois qu’un corps étranger s’infiltrait dans votre organisme, vous ne seriez peut-être plus de ce monde aujourd’hui. Par contre, l’inflammation doit avoir lieu uniquement dans la région infectée et ce, seulement de façon temporaire. Vous ne voulez pas de cette « réaction » à temps plein, créant ainsi un gonflement, une rougeur, de la chaleur et des dommages dans tout votre organisme.

Aujourd’hui, nous savons que lorsque l’inflammation s’étend et devient chronique il en résulte des dysfonctionnements organiques qui peuvent, à la fin, dégénérer et provoquer des maladies.

Plusieurs maladies chroniques sont le résultat de ces dysfonctionnements. Des maladies comme :

  • maladies cardio-vasculaires
  • asthme
  • cancer

Et des maladies chroniques auto-immunes comme :

pour n’en citer que quelques-unes, la liste complète comprend une centaine de maladies. L’inflammation est aussi pointée du doigt comme étant responsable du vieillissement prématuré en modifiant votre ADN.

D’où provient cette inflammation et comment y mettre fin?

Il est aujourd’hui connu et démontré par plusieurs études qu’une perméabilité de l’intestin leaky gut (en anglais) est à l’origine de cette inflammation chronique.

Quelles sont les sources d’inflammation?

Le gluten

Le gluten, du latin gluten, qui signifie « glue » colle.


Désolé, cette vidéo est en anglais, mais comme une image vaut milles mots… Le gluten, c’est ça!

Vous aimeriez savoir pourquoi vous devriez éviter le gluten?

Le gluten est une grosse protéine contenu dans le blé et d’autres céréales telles le seigle, le kamut, l’épeautre, le malt et dans une moindre mesure, l’orge. L’avoine, quant à elle, ne contient pas de gluten, mais est souvent source de gluten à cause des contaminations croisées.

Beaucoup de gens sont sensibles à cette protéine, et ce, même s’ils n’ont pas de maladie coeliaque. Les produits laitiers représentent aussi un problème. Beaucoup de personnes ont une sensibilité à la caséine, protéine contenue dans le lait.

La caséine

Le lait de vache est conçu pour nourrir les veaux. Le lait maternel contient 9 g/l de protéine alors que le lait de vache en contient 32 g/l. C’est pourquoi un veau double son poids en l’espace de 6 à 8 semaines alors que le bébé humain double le sien en 6 à 7 mois.

Les sucres

Les sucres sont aussi une cause majeure d’inflammation et causes de sérieux problèmes de santé comme le diabète, un taux élevé de cholestérol, des dysfonctions hormonales et bien d’autres. L’américain moyen consomme en moyenne près de 70 kg de sucre chaque année.

Le sucre raffiné est présent dans plus de 80% des aliments préparés aux États-Unis. Nous sommes littéralement en train de tuer à petit feu en consommant tout ce sucre qui est souvent caché dans les aliments transformés que nous consommons.

D’autres sources d’inflammation inclues l’exposition aux toxines contenues dans l’alcool et les médicaments sous prescription et en ventes libres.

Le stress

Eh oui, le stress est aussi une source significative d’inflammation. Un stress chronique quotidien et ce, sur une longue période de temps, peut avoir un effet vraiment nocif pour votre santé.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que la perméabilité de l’intestin peut être soignée et guérie en adaptant notre diète et notre style de vie.

Comment éliminer l’inflammation et évitez les maladies chroniques inflammatoires?

  1. Commencer par une détoxication de votre système pendant une période d’au moins 21 jours. Éliminez le gluten, les produits laitiers et les sucres contenus dans les boissons gazeuses, les aliments transformés et l’alcool.
    La durée de 21 jours est importante parce qu’il faut à notre système immunitaire au moins 21 jours afin de mettre en arrêt complet l’inflammation une fois que la source a été retirée.
    Vous ne saurez donc pas ce qu’est la vie sans inflammation tant que vous n’aurez pas atteint ce point.
  2. Vous pouvez aider à la détoxication en y joignant des suppléments tels que :
    1. De la L-glutamine que l’on retrouve dans l’aloès, la réglisse, mais que vous pouvez aussi retrouver dans des suppléments. La L-glutamine aide à soigner la membrane protectrice de vos intestins.
    2. Des probiotics de bonnes qualité contenant particulièrement ces souches de bactéries suivantes : lactobacillus et bifidobacterium.
    3. Un supplément d’herbes à base de berbérine peu aider à réduire la présence de mauvaises bactéries dans l’intestin.
    4. Un supplément de fibres qui contient des fibres insolubles, facilitant le transit intestinal et qui de plus équilibrent le taux de sucre sanguin ainsi que des fibres solubles qui servent à nourrir les bonnes bactéries qui aident à réguler le système immunitaire.
    5. Une multi-vitamines qui pour la détoxication du foie et la production d’anti-oxydants. Les anti-oxydants sont important car ils absorbent les radicaux libres produits par le processus d’inflammation. Ces radicaux libres endommagent votre ADN et accélère le vieillissement.
    6. Un supplément d’acide gras oméga-3 d’au moins 2000 mg d’EPA/DHA. Des études ont démontré leur efficacité pour réduire l’inflammation.
  3. Modifiez vos habitudes alimentaires en suivant une diète paléo.
    1. À chaque repas, mangez des protéines qui ne proviennent pas de produits laitiers mais plutôt de poulet, boeuf, dinde ou de poisson de préférence élevés de façon organiques sans hormones, ni antibiotiques.
    2. Mangez des légumes à chaque repas. Privilégiez les légumes de la catégorie des choux comme le brocoli, le chou frisé (kale), le chou-fleur, chou de Bruxelles et autres… Les légumes à feuilles vertes comme les épinards, les feuilles de betteraves et autres, sont remplis de nutriments comme le calcium et la vitamine C.
    3. À chaque repas, vous devriez manger des légumes colorés. À chaque couleur est associé un groupe de phytonutriments. Ces légumes contiennent aussi beaucoup d’anti-oxydants.
    4. Consommez une bonne quantité de gras « santé » comme l’huile d’olive, l’huile de noix de coco et l’huile de graines de lin entre autres. Ces huiles sont remplies d’oméga-3, qui sont anti-inflammatoire. Les graines de chia et de chanvre sont aussi d’excellentes sources de protéine et d’acide gras.
  4. Évitez les médicaments tels l’ibuprofène et les antibiotiques à moins que ce ne soit nécessaire. Ces médicaments sont toxiques pour la santé de votre intestin.
  5. Essayez d’éviter le stress. Trouvez des moyens pour relaxer dans votre journée. Il a été démontré que la méditation pouvait avoir un effet bénéfique sur le système nerveux, le système cardio-vasculaire et le système digestif. Il peut aussi vous aider à être plus efficace dans vos tâches quotidiennes.
  6. Évitez de consommer les aliments transformés qui contiennent des farines raffinées et des sucres. Règle générale, si c’est dans une boîte ou un sac, évitez d’acheter.

En fin de compte: Si vous êtes atteint d’une maladie inflammatoire ou croyez souffrir des effets de l’inflammation, suivre ce plan est une excellente façon de réduire celle-ci. Il permet de s’attaquer directement à la cause du dysfonctionnement de votre système immunitaire. L’ajout de certains aliments permettrait aussi d’aider à réduire l’inflammation. Mais encore faut-il éviter de consommer ces aliments qui causent l’inflammation.

Vous êtes atteint d’une maladie inflammatoire? Vous êtes tentés d’essayer cette méthode pour réduire l’inflammation? Faites-moi part de vos commentaires. Merci!

Références

  1. Le stress chronique et l’inflammation, Passeport Santé

Écrire un commentaire