Bienfaits de l'huile de coco

Bienfaits de l’huile de coco. Découvrez ses vertus!

L’huile de coco est l’un des rares aliment à mériter le titre de superaliment.

Elle est une source d’acide gras qui possèdent de grandes vertus pour la santé. Lesquelles inclues de meilleures fonctions cognitives, la perte de poids, ainsi que bien d’autres bienfaits incroyables.

Voici le top 10 des bienfaits pour la santé de l’huile de coco qui ont été expérimentalement confirmé dans des études humaines.

L’acide laurique contenue dans l’huile de coco peut détruire les virus, les champignons ainsi que les mauvaises bactéries.

Près de 50% des acides gras que l’on retrouve dans l’huile de coco est un composé de 12-carbone nommé acide laurique.

Quand l’huile de noix de coco est digérée par les enzymes, un composé monoglycéride nommé monolaurine.

Ces substances ont démontré être en mesure de détruire la bactérie Staphylococcus Aureus (un pathogène particulièrement dangereux) et la levure Candida Albicans, une infection à levure commune chez l’homme.

En fin de compte: Les acides gras et les composés contenus dans l’huile de coco ont démontré être en mesure de détruire des pathogènes nuisible. Pouvant potentiellement aider à prévenir les infections.

L’huile de noix de coco peut protéger vos cheveux, hydrater votre peau et être utilisé comme écran solaire.

Il n’est pas nécessaire de manger de l’huile de coco en retirer des bénéfices. Plusieurs personnes l’utilise à des fins de soins cosmétiques et pour améliorer l’apparence de leur peau et de leur cheveux.

Des études menées sur des individus au prise avec des problèmes de peau sèche ont démontré que l’huile de coco était en mesure d’améliorer l’hydratation et lui redonner une apparence plus saine.

L’huile de noix de coco peut aussi être aussi donner de bons résultats pour protéger vos cheveux. Une étude à même démontré son efficacité à être utilisé comme écran solaire. Elle bloque environ 20% des rayons ultraviolet du soleil.

Il est aussi possible d’utiliser l’huile de coco comme dentifrice. L’huile de coco est ainsi en mesure de détruire les bactéries nocives qui se trouve dans votre bouche. La mauvaise haleine étant causée par les bactéries, elle réduit aussi la mauvaise haleine, tout en laissant vos dents saines.

Utilisée sur votre peau, elle peut aussi être utilisée pour prévenir les rides.

En fin de compte: L’huile de coco peut être utilisée comme lotion topique. Des études ont montré qu’elle pouvait s’avérer efficace pour hydrater la peau tout autant que protéger vos cheveux. Elle peut aussi être utilisée comme écran solaire ainsi que pour vos soins buccaux.

L’huile de coco peut améliorer votre taux de cholestérol et réduire vos risques de maladies cardiaques.

L’huile de noix de coco est composé de gras saturés. Ceux-ci, contrairement à la croyance populaire, ne sont pas nuisible pour la santé de l’homme.

Les gras saturés augmentent le taux de cholestérol HDL (le bon) et transforme le cholestérol LDL en une version bénigne.

Dans une étude sur 40 femmes, l’huile de coco a réduit le cholestérol total et le cholestérol LDL tout en augmentant le cholestérol HDL comparativement à l’huile de soja.

Des études mené sur des rats ont aussi démontré que l’huile de coco était en mesure de réduire les triglycérides, le cholestérol total et LDL, tout en haussant le cholestérol HDL et en améliorant les facteurs de coagulation ainsi que les niveaux d’antioxydants.

Ces amélioration au niveau des facteurs de risques devraient en théorie mener à une réduction des risques de maladies cardiaques sur le long terme.

En fin de compte: Des études menées sur des humains et des rats ont démontré que l’huile de noix de coco était en mesure de réduire de façon importante, les facteurs de risques tels que le cholestérol Total, LDL et HDL. Ce qui devrait se traduire par un risque réduit de maladies cardiaques.

L’huile de noix de coco peut augmenter vos dépenses d’énergies et vous aidez à brûler plus de gras.

L’obésité est présentement l’un des plus grands problème de santé dans le monde.

Certaines personnes croient à tort que l’obésité n’est lié qu’à la quantité de calories consommée. On ne peut pas les blâmer, puisque c’est ce qu’enseigne les nutritionnistes !

C’est un fait que différents aliments produisent des effets différents sur nos corps et nos hormones. De ce fait, toutes les calories ne sont pas créées égales.

Les triglycérides à chaînes moyennes contenues dans l’huile de coco peuvent favoriser la dépense d’énergie comparativement à la même quantité de calories provenant de triglycérides à chaînes longues.

Une étude a démontré que 15 à 30 g de triglycérides à chaînes moyennes par jour augmente notre dépense d’énergie de 5%, soit une augmentation de 120 calories par jour.

En fin de compte: Il a été démontré que les triglycérides à chaînes moyennes contenues dans l’huile de noix de coco augmentaient les dépenses d’énergie jusqu’à 5% pendant les 24 heures suivant leur consommation. Ce qui pourrait mener à une perte de poids non-négligeable sur le long terme.

Les populations consommant les plus grandes quantité de noix de coco sont parmi les population les plus saines.

La noix de coco est un fruit exotique que l’on ne consomme que très peu dans les pays plus nordiques. Dans les pays tropicaux, des populations comme les Tokelau, habitants d’une île polynésienne.

Pour les Tokelau, 60% des calories qu’ils consomment proviennent de la noix de coco. Ils sont les plus grands consommateurs de gras saturés sur la planète.

Et pourtant, ils sont en excellente santé, très peu ou pas de cas de maladies cardiaques.

Les Kitavans sont un autre exemple de peuple qui consomme beaucoup de noix de coco. Eux aussi, malgré la grande consommation de gras saturés, sont en excellente santé.

En fin de compte: Plusieurs peuples à travers le monde sont réputés avoir une excellente santé, malgré le fait qu’ils consomment de grandes quantités de noix de coco.

Les acides gras contenus dans l’huile de coco sont transformés en cétones. Les corps cétones ont prouvé leur efficacité à contrôler plusieurs maladies.

La diète cétogène (très faible en glucides, très élevée en graisse) est présentement le sujet de plusieurs études dans le but de traiter différentes maladies.

Il a été prouvé que cette diète peut aider à traiter des enfants atteints d’épilepsie et qui sont résistants à la médication.

Cette diète implique une consommation minimale de glucides et une grande part de lipides. Ce qui mène directement à une augmentation des cétones dans le sang.

Cette diète peut en effet réduire, de façon spectaculaire, la fréquence des crises d’épilepsie chez l’enfant. Même pour ceux n’ayant montré aucune réaction favorable aux différents traitements médicaux.

Les (TCM) contenues dans l’huile de coco sont directement acheminées vers le foie, qui les transformes en corps cétogène. Ce faisant, les patients atteints d’épilepsie peuvent profiter d’un peu plus de latitude quant à leur consommation de glucides.

En fin de compte: Les (TCM) contenues dans l’huile de noix de coco ont démontré leur capacité à hausser la concentration de corps cétonique dans le sang. Ceux-ci ayant prouvé leur efficacité à réduire les crises chez l’enfant épileptique.

Les acides gras contenus dans l’huile de coco peuvent améliorer les fonctions cognitive des gens atteint d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer est la cause la plus commune de démence sur la planète et touche principalement des personnes âgées.

Pour les personnes atteintes d’Alzheimer, il semble que le corps ne soit plus en mesure d’utiliser le glucose pour énergiser certaines parties du cerveau.

Les cétones sont en mesure de fournir de l’énergie au cerveau et les chercheurs pensent que les cétones pourraient servir de source d’énergie alternative. Ainsi, elles pourraient réduire les symptômes de l’Alzheimer.

En 2006, une étude a prouvé que la consommation de triglycérides de chaînes moyennes menaient directement à une amélioration des fonctions cognitives des personnes atteinte d’une forme moins sévère d’Alzheimer.

D’autres études ont confirmé ces découvertes et les triglycérides de chaînes moyennes sont présentement le sujet de plusieurs études afin de prouver leur potentiel thérapeutique pour traiter la maladie d’Alzheimer.

En fin de compte: Des études ont démontré que les acides gras contenus dans l’huile de coco pouvait augmenter le niveau de cétones dans le sang et ainsi aider à réduire les symptômes chez les personnes atteintes d’Alzheimer.

L’huile de coco peut vous aider à perdre de la graisse, en particulier, la graisse viscérale qui recouvre vos organes dans l’abdomen.

Étant donné que l’huile de coco est en mesure de réduire l’appétit et de brûler des graisses, il est logique qu’elle puisse aussi vous aider à perdre du poids.

L’huile de coco semble être particulièrement efficace lorsqu’il s’agit de réduire les graisses abdominales qui sont logées dans la cavité abdominale et autour des organes.

Ces graisses sont les plus dangereuses de toutes et sont hautement associées à plusieurs maladies occidentales.

Le tour de taille est facilement mesurable et est un bon indice de la quantité de graisses qui se cachent dans votre cavité abdominale.

Une étude à laquelle 40 femmes en surpoids ont pris part, ont consommé 30 ml d’huile de coco par jour. Au bout de 12 semaines, on avait noté une baisse de leur indice de masse corporel (IMC), ainsi qu’une réduction significative de leur tour de taille.

Une autre étude menée sur 20 hommes obèses a vu ces hommes perdre 2,86cm de tour de taille après seulement 4 semaines. Tout cela, en consommant 30ml d’huile de coco quotidiennement.

Vous ne trouvez peut-être pas ces chiffres impressionnants, mais considérant que ces gens n’ont aucunement changé leur niveau d’activités physique, ni même changé leur diète… La consommation d’huile de coco fût le seul changement qu’ils ont apporté à leurs habitudes de vie.

Là, ça devient plus intéressant ! N’est-ce pas ?

En fin de compte: Des études ont démontré que les acides gras contenus dans l’huile de coco pouvait aider à brûler des graisses et ainsi réduire sa masse.

L’huile de coco peut provoquer une impression de satiété.

Une propriété intéressante de l’huile de coco est qu’elle peut réduire votre sensation de faim.

Cela étant probablement dû à la façon dont les acides gras contenus dans l’huile de coco sont métabolisé. Sa métabolisation produisant des composés cétones et ceux-ci ont pour effet de réduire l’appétit.

Une étude menée sur 6 hommes et visant à démontré les propriétés de réduction d’appétit de ces triglycérides à chaînes moyennes a permis de conclure que les hommes qui consommaient une plus grande part de ces (TCM), consommaient en moyenne 256 calories de moins par jours.

Une autre étude menée sur 14 hommes en santé a démontré que ceux consommant le plus de (TCM) au petit déjeuner consommaient moins de calories au repas du midi.

Ces études n’étaient que de courte durée, mais imaginez les effets sur le long terme. Cela pourrait avoir une grande influence sur la masse corporelle.

En fin de compte: Les acides gras contenus dans l’huile de noix de coco peuvent réduire l’appétit, pouvant mener à une perte de poids non négligeable sur le long terme.

L’huile de coco contient une combinaison unique d’acides gras aux puissantes propriétés médicinales.

L’huile de noix de coco a par le passé été dénigré du fait qu’elle contient des gras saturés. En fait, l’huile de coco est l’une des plus important source de gras saturés que nous connaissons. Près de 90% des acides gras contenus dans l’huile de noix de coco sont des gras saturés.

Tout comme le démontre les plus récentes études, les gras saturés sont sans danger. Plusieurs études effectuées plusieurs centaines de milliers de personnes ont conclu que la théorie voulant que les gras saturés étaient à la source des bouchons dans les artères était en réalité un mythe.

De plus, l’huile de coco ne contient pas le même type de gras saturés que vous retrouvez dans les fromages ou les viandes. Ce sont plutôt des triglycérides à chaînes moyennes (TCM), des acides gras d’une longueur moyenne.

On ne retrouve ces acides gras que dans l’huile de coco et dans l’huile de palmiste. La majorité des acides gras que nous consommons sont des acides gras de longues chaînes. Les TCM sont métabolisées différemment.

Ils se sont directement acheminés vers le foie, où ils sont utilisés comme une source d’énergie rapide ou transformés en cétone. Lesquelles peuvent avoir des bienfaits pour les problèmes cognitifs comme l’épilepsie ou l’Alzheimer.

En fin de compte: L’huile de noix de coco est essentiellement composée de triglycéride à chaînes moyennes, celles-ci sont rapidement métabolisées. Il est prouvé que ces (TCM) ont des effets bénéfiques dans le cas de  plusieurs troubles cognitifs, dont, l’Alzheimer.

Autres bienfaits de l’huile de coco…

L’huile de coco est particulièrement bénéfique pour le foie. Les acides gras acheminés vers le foie sont rapidement transformés en énergie, réduisant ainsi la charge de travail de celui-ci et en prévenant l’accumulation de graisses dans le foie.

Elle permet aussi de prévenir les maladies des reins et de la vésicule biliaire. Tout comme le vinaigre de cidre de pommes, elle est efficace pour dissoudre les pierres aux reins.

L’huile de coco contient deux puissants agents antimicrobiens, soit l’acide Laurique et l’acide Caprique. Puisque l’acné ne peut se développer sans l’infection microbienne, l’huile de coco peut s’avérer très efficace.

De plus, l’huile de coco est une excellente source de vitamine E, une vitamine très importante pour une peau en santé. Quant à son action anti-inflammatoire, son application sur le visage permet de réduire rapidement, l’inflammation produite par l’acné.

La plupart des liens contenus dans cet article sont en anglais.

Références

  1. Equivalence of lauric acid and glycerol monolaurate as inhibitors of signal transduction in Staphylococcus aureus.National Center for Biotechnology Information
  2. In vitro antimicrobial properties of coconut oil on Candida species in Ibadan, Nigeria.National Center for Biotechnology Information
  3. A randomized double-blind controlled trial comparing extra virgin coconut oil with mineral oil as a moisturizer for mild to moderate xerosis.National Center for Biotechnology Information
  4. Effect of mineral oil, sunflower oil, and coconut oil on prevention of hair damage.National Center for Biotechnology Information
  5. Potential of herbs in skin protection from ultraviolet radiation.National Center for Biotechnology Information
  6. Effect of oil pulling on Streptococcus mutans count in plaque and saliva using Dentocult SM Strip mutans test: A randomized, controlled, triple-blind studyJournal of Indian Society of Pedodontics and Preventive Dentistry
  7. Effect of oil pulling on plaque induced gingivitis: A randomized, controlled, triple-blind studyJournal of Indian Society of Pedodontics and Preventive Dentistry
  8. Effect of oil pulling on halitosis and microorganisms causing halitosis: A randomized controlled pilot trialJournal of Indian Society of Pedodontics and Preventive Dentistry
  9. Effects of dietary fatty acids and carbohydrates on the ratio of serum total to HDL cholesterol and on serum lipids and apolipoproteins: a meta-analysis of 60 controlled trials1,2,3The American Journal of Clinical Nutrition
  10. Change in dietary saturated fat intake is correlated with change in mass of large low-density-lipoprotein particles in men.The American Journal of Clinical Nutrition
  11. Effects of dietary coconut oil on the biochemical and anthropometric profiles of women presenting abdominal obesity.National Center for Biotechnology Information
  12. Beneficial effects of virgin coconut oil on lipid parameters and in vitro LDL oxidation.National Center for Biotechnology Information
  13. Influence of virgin coconut oil on blood coagulation factors, lipid levels and LDL oxidation in cholesterol fed Sprague–Dawley ratsEuropean Society for Clinical Nutrition and Metabolism
  14. Thermic effect of medium-chain and long-chain triglycerides in man.National Center for Biotechnology Information
  15. Postprandial thermogenesis in lean and obese subjects after meals supplemented with medium-chain and long-chain triglycerides., National Center for Biotechnology Information
  16. Twenty-four-hour energy expenditure and urinary catecholamines of humans consuming low-to-moderate amounts of medium-chain triglycerides: a dose-response study in a human respiratory chamber.National Center for Biotechnology Information
  17. TokelauWikipedia
  18. Cholesterol, coconuts, and diet on Polynesian atolls: a natural experiment: the Pukapuka and Tokelau island studies.The American Journal of Clinical Nutrition
  19. Apparent absence of stroke and ischaemic heart disease in a traditional Melanesian island: a clinical study in Kitava.National Center for Biotechnology Information
  20. The ketogenic diet for the treatment of childhood epilepsy: a randomised controlled trial, The Lancet
  21. Ketogenicity of soybean oil, coconut oil and their respective fatty acids for the chick.National Center for Biotechnology Information
  22. Medium-chain triglyceride (MCT) ketogenic therapy.National Center for Biotechnology Information
  23. Hypometabolism as a therapeutic target in Alzheimer’s diseaseNational Center for Biotechnology Information
  24. Effects of beta-hydroxybutyrate on cognition in memory-impaired adults.National Center for Biotechnology Information
  25. Nutrition & Metabolism (pdf), BioMed Central
  26. Ketone Bodies as a Therapeutic for Alzheimer’s DiseaseScienceDirect
  27. Effects of dietary coconut oil on the biochemical and anthropometric profiles of women presenting abdominal obesity.National Center for Biotechnology Information
  28. An Open-Label Pilot Study to Assess the Efficacy and Safety of Virgin Coconut Oil in Reducing Visceral AdiposityNational Center for Biotechnology Information
  29. The effects of a low-carbohydrate ketogenic diet and a low-fat diet on mood, hunger, and other self-reported symptoms.National Center for Biotechnology Information
  30. Covert manipulation of the ratio of medium- to long-chain triglycerides in isoenergetically dense diets: effect on food intake in ad libitum feeding men.National Center for Biotechnology Information
  31. Influence of medium-chain and long-chain triacylglycerols on the control of food intake in men.National Center for Biotechnology Information
  32. Vegetable oil, coconut Nutrition Facts & CaloriesThe Self NutritionData
  33. Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular diseaseThe American Journal of Clinical Nutrition

 

Écrire un commentaire